LES EVASIONS D'UNE CATALANE

24 mai 2016

BALADE DANS LES ASPRES !

 

 Nous continuons à nous balader tous les jours, après la cure, mais nous n'allons jamais très loin du Boulou, car il y a pas mal de villages et de sites que mon mari ne connait pas encore, et moi, j'ai énormément de plaisir à revoir des coins où j'allais souvent quand j'habitais encore à Banyuls-dels-Aspres.

Nous voici donc dans les Aspres. Le village où j'habitais porte d'ailleurs très bien son nom ! Le nom "d'aspres" signifie en catalan "aride". C'est vrai que la chaleur estivale et le relief en font une région aride. La ville principale de ce secteur est Thuir, très connu pour son vin doux naturel, le "Byrrh"

LE BOULOU AVRIL 2016 066

 

Et bien cet après-midi nous nous sommes dirigés vers l'Ermitage de Saint-Ferréol, à environ 5 kms de Céret, sous-préfecture des Pyrénées-Orientales. Cet ermitage est cité pour la première fois en 1235. Ses bâtisseurs sont des moines bénédictins de l'abbaye d'Arles-sur-Tech.  Les clôches actuelles datent de 1608. Elles reçurent les prénoms de Maria, Margarita et Salvatera. En 1655 la population de Céret attribue l'extinction  de l'épidémie de peste l'ayant lourdement touché, à l'intercession de Saint Ferréol  dont les reliques sont conservées dans cet ermitage. Depuis tous les ans, le 18 Septembre, a lieu une cérémonie religieuse et une fête traditionnelle profane à laquelle j'ai assisté plusieurs fois !

 

 

Afficher l'image d'origine

 

La photo ci-dessus a été  "empruntée" au web. En effet, l'ermitage est fermé la plupart du temps, et c'est bien dommage. Comme vous pouvez le constater, les habitants de la région mettent régulièrement sur les  mur des ex-voto pour remercier Saint-Ferréo de  leur protection.

 

 

LE BOULOU AVRIL 2016 070

Nous nous sommes baladés tout autour de l'ermitage. Les paysages sont magnifiques, c'est très boisé (toujours beaucoup de chênes lièges). Et ce que nous avons principalement apprécié, c'est "d'écouter" le silence !!! J'ai d'ailleurs remarqué que les gens, en règle générale, ne peuvent se passer de bruit. On voit souvent des familles en train de pique-niquer ... Et bien il faut qu'ils mettent un peu de musique pour se sentir bien ! Incroyable.

 

LE BOULOU AVRIL 2016 072

Tiens, un gentil monsieur en train de lire dans un décor de rêve ! Je n'ai pas osé le déranger pour lui demander ce qu'il lisait, mais ... ça avait l'air captivant et il était vraiment plongé dans sa lecture.

 

LE BOULOU AVRIL 2016 075

 

Que les alentours de Saint-Ferréol sont beau ! D'ailleurs, beaucoup de sentiers de randonnées démarrent d'ici, et l'on rencontre beaucoup de familles qui déambulent. C'est vrai que les dénivelés ne sont pas très importants ici, mais qu'importe, le principal c'est la communion avec la nature n'est-ce pas ?

 

 

LE BOULOU AVRIL 2016 077

 

Nous avons aperçu quelques chevaux qui attendaient patiemment qu'on vienne les chercher. Oh ils étaient à 50 mètres à peine de nous ! Que pouvaient-ils faire là ? Nous avons pensé au départ que c'était des randonneurs itinérants qui faisaient une pose à Saint-Ferréol. Pourquoi pas ?

 

LE BOULOU AVRIL 2016 064

 

En fait, c'était une classe verte d'écoliers et de collégiens de la région. Et oui, c'était les vacances scolaires de Pâques, et ces jeunes faisaient un break dans leur vie scolaire. Et ils avaient l'air tout heureux d'être ici, et comme je les comprend. Je serais bien restée avec eux, mais je ne sais pas si je me serais hasardée à monter l'un de ces chevaux. Ma dernière expérience date d'au moins 30 ans, et ce ne fut guère brillant ... Merci de ne pas rire !

  

LE BOULOU AVRIL 2016 071

 

Et puis, tout à côté de l'Ermitage, nous avons entendu des rires d'enfants. Nous nous sommes approchés, et effectivement il y avait une vingtaine de gamins qui s'amusaient bien gentiment au ballon, aux billes. Certains lisaient, d'autres jardinaient. Et j'ai aussitôt pensé à ces gosses qui traînent lamentablement dans les cités, oisifs ... Cela m'a fendu le coeur !

 

LE BOULOU AVRIL 2016 078

 

 Nous avons quitté le Prieuré avec regret, et nous nous sommes dirigés vers Oms, un tout petit village en plein dans les Aspres. Tout juste 320 habitants ! Les habitants sont appelés les Ulmiens. Bon, nous ne sommes pas rentrés dans le village, car nous voulions nous diriger vers ... Taillet !

LE BOULOU AVRIL 2016 079

 

J'ai juste un peu zoomé pour que l'on voit mieux le clocher de l'église !

LE BOULOU AVRIL 2016 081

 

Nous avons donc pris la toute petite route qui va de Oms à Taillet. Mon mari se demandait vraiment où je l'amenais ! Au bout du monde peut être. Nous n'avons pas croisé une seule voiture (heureusement d'ailleurs, vu l'étroitesse de la route), mais nous avons vu pas mal de jolies petites biquettes qui broutaient et qui n'étaient pas impressionnées de nous voir ! Et pourquoi est-ce que je voulais aller à Taillet ? Et bien tout simplement parce qu'il y a fort longtemps (plus de 40 ans) mon oncle et ma tante avaient acheté dans ce village un "mas" où ils passaient leurs W.E. et leurs vacances. Ce mas n'était pas dans le village même, mais dans la campagne environnante. Inutile de vous dire ... que je ne l'ai pas retrouvé, d'autant plus que le  mas a été revendu il y a des lustres ! A ce sujet, j'ai été fort étonnée de découvrir que des dizaines de propriétés étaient à vendre dans le secteur, et à des prix ! 700 000 € , 900 000 € ! Pour des résidences secondaires, un peu cher quand même !

 

LE BOULOU AVRIL 2016 084

 Nous voici arrivés à Taillet ! On en a vite fait le tour, 120 habitants !!! (et pas un dans la rue ...). J'ai juste pris une photo de l'Eglise Saint Valentin qui daterait de 1141. Elle a un plan à nef unique. Et bien sur quand nous y étions, elle était fermée ... Dommage car il parait qu'elle contient des fonds baptismaux datant du XIIème siècle, une vierge gothique et une croix en argent du XVIIème siècle.

 

 

 

 

Gros plan sur le clocher, que je trouve très beau !

 

 s

 Afficher l'image d'origine

 

Il y a une deuxième église à Taillet, c'est Notre Dame de la Roure.
La légende veut qu'un boeuf a fait découvrir à sa bergère l'image de la Vierge au sommet d'un chêne. S'en suivirent des pélerinages pour demander guérison à Marie. La chapelle a été édifée vers 1100 par les soins de l'abbé de Valbonne, et conserve dans son abside des fresques remarquables du milieu du XIIème siècle et un rétable de 1651. La chapelle est classée Monument Historique depuis 2006.
J'avais lu que l'on pouvait visiter cette église tous les jours (au printemps et en été), mais ... le jour où nous y sommes passés, elle était fermée. Il ne nous restera plus qu'à y revenir !

Et voilà pour notre passage dans les Aspres ! Dans mon prochain billet, je vous ferai découvrir un sacré petit restaurant qui se trouve en Espagne (Entre La Junquera et Figueras). Je suis sure que vous allez aimer !!!

 

Posté par catalane66 à 16:18 - - Commentaires [13] - Permalien [#]