Un petit détail avant de continuer la description de notre voyage en Scandinavie. Mon amie Gina m'a signalé une petite erreur dans mon article précédent. En effet, je me suis trompée dans les dates mentionnées au début, il s'agit du mois d'Août 2002, et non 2008, puisque ce voyage a été fait il y a 10 ans, comme je le précisais dans mon laïus. Du coup j'ai rectifié mon erreur ! Merci Gina, je vois que tu lis attentivement ma prose !

_______

Nous avons quitté Stockholm le Dimanche 4 At et nous avons longé la côte de la Mer Baltique (le long du Golfe de Botnie). Les paysages étaient superbes, et le temps toujours aussi radieux.  Cette journée a été consacrée exclusivement à faire de la route, et nous avons parcouru 732 kms. Mais cela ne nous a pas paru trop long tellement les paysages étaient beaux ! Nous avons passé la nuit près de Bygéa, au bord d'un lac magnifique !

Le lendemain matin, nous avons pris la direction de LULEA, car nous avions décidé de nous rendre aux chutes du Storfosen, excursion que Jean-Paul et Janine avaient déjà faite au cours de leur précédent voyage, et ils avaient beaucoup aimé ! Ce sont les plus grandes caratactes naturelles d'Europe. Nous n'avons pas été déçus de faire un détour de 90 kms pour voir ces merveilles.

Les chûtes font 5 kms de long pour un dénivelé de 82 mètres. Le débit des chutes est de 250 m3 à la seconde (pour info, une famillede 5 personnes consomme environ 250 m2 d'eau par an, c'est vous dire le débit !!!). Nous avions déjà vu les chutes du Rhin en Suisse, et bien ce n'est pas du tout comparable, elles sont bien plus belles et gigantesques.

 

photo 22

 

Pour accéder aux chutes, il faut cheminer pendant un bon petit moment le long de la rivière Pite (photo ci-dessus). Le trajet est très agréable, car de belles forêts d'épicéas bordent la rivière. Nous avions prévu dans nos sacs à dos les sandwichs, car nous savions qu'il n'y avait pas de restos là-haut !

photo 23

Nous approchons des chutes. On voit sur cette photo l'écume de l'eau en furie !!!

 

photo 24

 

Sur notre parcours, nous avons trouvé de magnifiques barbecues, avec les grilles à disposition des randonneurs, et ... même le bois était fourni ! Nous qui n'avions que nos minables sandwichs ce jour-là, nous étions très en colère de ne pas avoir amené avec nous les cotelettes que nous avions en réserve dans le congélateur (tout petit il est vrai) de notre camping-car !

 

photo 26

 Nous sommes arrivés pratiquement au point culminant des Storforsen. C'est vraiment beau, et nous sommes enthousiasmés par tant de beauté. Mon mari filme (ouf, il nous restera quelques souvenirs en plus de mes photos). Nous sommes par contre surpris, car les guides touristiques (que ce soit le Routard ou les Guides verts) ne parlent pratiquement pas de ces chûtes ! Elles mériteraient vraiment une petite publicité !!! Bon, voilà, je l'ai faite la pub, mais bon, mon modeste blog  ne leur fera pas venir des milliers de touristes

 

photo 27

 

 Storforsen, en Suédois, veut dire "grands rapides". Sur cette photo, on s'en rend bien compte. Mieux vaut ne pas trop se pencher, au risque de tomber ! Sinon, finies les vacances !!!

Nous quittons ce merveilleux site pour nous diriger toujours plus au Nord. Mon mari a encore trouvé quelques cèpes !!! Pas croyable, ils ne doivent pas les aimer les champignons en Suède. Nous ... oui !

 

photo 32 (cèpes dans CC)

Voilà mon homme en train de nettoyer dans le camping-car les cèpes trouvés près des chutes !!! Inutile de vous dire que nous les avons appréciés ! C'étaient des vrais de vrais. Depuis j'ai eu l'occasion de connaître mon amie Ragnhild, Norvégienne, dont je vous parle souvent dans mon blog. Et c'est vrai, j'ai vraiment l'impression que les champignons, et bien bof, bof, ça ne la tente pas trop. Depuis notre voyage en 2002, nous avons acheté un déshydrateur que nous amenons dans "notre" C.C.,ce qui nous permet de sécher les champignons sur place. Et à nous les bons petits plats en sauce durant l'hiver !

 photo 30

 

Et là, sur la route qui nous menait en Finlande .... notre premier renne ! Tout beau, tout mignon, et même pas effarcouché lorsque nous nous sommes approchés de lui. Il était seul, et apparemment sauvage. Le midi, nous nous sommes arrêtés pour déjeuner dans un restaurant à côté d'Irani, et nous avons mangé un délicieux plat à base de renne et de pommes de terre ! Un vrai régal. Petite précision, la Finlande a adhéré à l'Union Européenne en 1995, et a adopté à l'Euro en 2002, l'année où nous y étions, ce qui nous a facilité les choses malgré tout. D'autant plus que la vie n'est guère plus chère qu'en France, contrairement aux autres pays Scandinaves.

 

photo 46

Nous traversons la Laponie Finlandaise. Nous avons eu l'occasion de croiser quelques campements de Sames.  Pendant plus de 2000 ans, les Sames ont vécu de l'élevage des rennes, bien que certains Lapons pratiquent la pêche et la chasse. Aujourd'hui, de nombreux éleveurs ont abandonné leurs traineaux pour les motoneiges  (on n'arrête pas le progrès !), et leurs tentes pour des maisons, leurs peaux de rennes pour des anoraks, et ils font l'élevage de rennes de façon beaucoup plus moderne. Sur la photo ci-dessus, vous pouvez d'ailleurs voir qu'il y a dans ce petit campement la tente (qui est plutôt touristique), mais à côté on trouve voitures et caravane !

 

photo 47

 

Il reste malgré tout quelques belles tentes que nous avons pu visiter ! 

photo 48

 Cette Laponne tenait un petit commerce de souvenirs.  Beaucoup d'objets en bois, os, corne et cuir, très bien faits. Nous avons fait deux fois le tour de la "boutique", en hésitant car nous ne savions que choisir ! Je me souviens que mon mari avait son appareil photo en bandoulière, et pensait la photographier, mais elle lui a fait comprendre que ce n'était pas possible, d'un air renfrogné. Puis ... mon homme s'est offert un beau couteau en corne ! Et tout d'un coup notre Laponne a retrouvé le sourire et lui a indiqué qu'il pouvait la photographier . Normal en fait cette réaction, car beaucoup de touristes doivent se contenter de faire les curieux, sans se rendre compte que les Lapons ont besoin de l'argent tiré de cet artisanat qui améliore un peu leur ordinaire.

photo 49

 Ce vieux renne se trouvait justement à côté de la boutique de notre Laponne. De loin, on aurait dit qu'il était empaillé, car il ne bougeait pas du tout !

photo 50

Nous avons jeté un oeil dans cette tente et  nous avons vu un berceau fait de bric et de broc, avec un adorable bébé qui dormait à poings fermés. Nous avons reculé, sans faire de bruit, pour ne pas le réveiller !

 

photo 28

 

Nous venons de passer la "frontière" du cercle polaire Arctique, tout à côté de Rovaniemi. Le temps est toujours beau, mais il fait un peu plus frisquet quand même, car j'ai dû mettre mon polaire (normal me direz vous pour le coin !)

 

photo 29

Juste à côté du Cercle Polaire Artique, Rovaniemi. Tout le monde sait que c'est le pays du Père Noël ! C'est le célèbre architecte Alvar Aalto (1898-1976) qui a conçu le Santapark, qui est un park à thème où l'on peut justement rencontrer le Père Noël. Nous n'avons malheureusement pas pu visiter ce park, qui doit être très intéressant. Nous nous sommes contentés d'aller faire quelques achats dans une boutique de souvenirs pour touristes, où nous avons acheté quelques babioles !

Bon, nous quittons la Finlande, et prochain article : LE CAP NORD !