Cet article est déjà ancien, je l'avais mis sur mon blog en 2013, mais comme dernièrement je parlais à mon amie Binchy que nous avions visité Val Jalbert il y a une dizaine d'année, je remet sur mon blog l'article que j'avais déjà fait paraître en février 2013. 

Voilà, nous avons récupéré le Camping-car à l'Agence CRUISE CANADA de TORONTO (nous le rendrons à MONTREAL). Les responsables du site sont très sympathiques, et nous expliquent le fonctionnement de l'engin, et nous donnent nos kits vaisselle, linge de toilette et literie. Le tout emballé individuellement, ils n'ont jamais servi, c'est vraiment le top ! Et nous voilà partis pour une nouvelle aventure ! Nous sommes tout heureux de reprendre la route tranquillement, sans le stress des grandes agglomérations que nous avons traversées ces derniers jours. C'est mon mari qui conduit le camping-car, il adore ça et maîtrise surement mieux que moi. Moi ... je donne les indications du parcours puisque j'ai tout préparé depuis la France (en gros du moins, nous avons fait quelques déviations - en plus et en moins !). Les cartes et les guides devant moi, hop, nous partons !

 

 

photo 30

 

Il est beau non ? Tout décoré et pimpant. Guy et moi nous dormons dans la capucine, qui est très confortable. Jean-Paul et Janine s'installent dans le lit arrière. Ce qui nous a surpris par contre, c'est qu'au Québec, il n'y a pas de gas oil, que du super. Et les réservoirs des camping-cars ont une très grande contenance. Je ne sais plus combien de litres le notre contenait, mais quand nous avons fait notre premier plein, nous étions affolés, car on voyait les dollars qui s'affichaient sur la pompe, et cela nous faisait un peu peur ! Ma cousine m'a dit "Pas possible, il est percé ce réservoir ! " J'ai vu le moment où elle se mettrait à 4 pattes pour voir s'il n'avait pas des fuites. Mais non ... Après, nous nous sommes habitués ! 

Je ne vous ai pas encore parlé de mon amie Ginette qui est Québecquoise. Ginette, je l'ai connue via Internet. Toutes les deux nous avons commencé à "papoter" sur le forum de "La table des calories" (ben oui ... vous savez bien, ces dames qui sont gourmandes mais qui veulent malgré tout se délester de quelques kilos !!!). Sur ce forum nous avons également fait la connaissance d'Agnès, qui habite à Bruxelles. Et de là est né une amitié qui a fait que depuis 2002, nous avons abandonné bien sur le Forum, mais nous avons continué à garder le contact. Agnès, de par son travail, voyageait beaucoup, et est venue plusieurs fois à la maison, pour notre plus grand plaisir. Eti quand j'ai commencé à parler de notre projet de venir au Québec, aussitôt dit, aussitôt fait, Ginette m'a dit : "Ma petite Monique, faut qu'on se voit, vous viendrez nous voir chez nous !" Et c'est ce que nous avons fait bien entendu. Nous nous sommes donnés rendez-vous près d'une grande surface du côté de Montréal, et j'ai vu  Grisou (son pseudo sur le net) "pour de vrai !". Grand moment, bien sur !

 photo 32

Nous avons été accueillis comme des rois ! Pour notre premier repas, Jean-Marc, le mari de Ginette (avec des lunettes sur la photo) nous avait fait griller de délicieux hamburgers préparés "maison" par Grisou (avec le pull blanc) . Inutile de vous dire que l'ambiance était au top, et que nous avons passé une merveilleuse soirée dont je garde un souvenir ébloui !

 

photo 33

Gsinette habite à St-Gabriel de Brandon, dans la région touristique des Lanaudières, à environ une centaine de kms de Montréal. Nous avons été éberlués car sa maison (magnifique !) est plantée au milieu d'une forêt de 7 ha. Oui, oui ... Nous avions garé le camping-car pas très loin de la "cabane au Canada" de mon amie, et mon mari, qui est un lève-tôt, était dehors dès 6 heures du matin, pour inspecter les lieux ! Il était comme fou ! Une biche a filé devant lui, puis il a vu un lièvre ! Il est revenu au galop vers le C.C. pour m'avertir, et nous sommes partis tous les deux nous promener dans ce paradis. Le plus étonnant c'est que le lièvre n'avait pas bougé, et nous attendait sur le chemin, juste pour que je puisse le photographier ! Incroyable.

 

photo 34

 Sur le terrain de Ginette, il y a un petit lac (magnifique) avec une plage aménagée pour la baignade. Quelle merveille ... Je me verrais bien habiter là-bas ! Bref, pour nous un mini séjour inoubliable, vous vous en doutez bien ! Je continue quelques lignes avec l'épisode de mon amie, qui est venue en France en 2007 (son fils à l'époque était étudiant en Suisse), mais cela correspondait pile poil avec notre voyage sur la côte Ouest des USA, ce qui fait que nous n'avons pas pu nous voir. Mais, mais .... j'ai cru comprendre qu'un nouveau séjour de nos amis était prévu en France vers le mois d'Août, alors je suis toute frétillante !!! Va falloir que je persuade l'amie Agnès de nous rejoindre ! Qui dit qu'Internet ne crée pas de véritables amitiés ????

 Après avoir quitté St-Gabriel, nous sommes montés vers le nord, direction le Lac St-Jean, car nous avions programmé plusieurs visites sympas (et très tourisques, faut le dire !).

Premier arrêt : Le village fantome de VAL JALBERT qui se trouve pas très loin de Roberval (9 kms). Le site a été créé autour d'une importante pulperie, au début du 20ème siècle. (Pour les ignorants comme nous à l'époque, une pulperie c'est une usine de production de pulpe de bois, destinée à la fabrication du papier !)

Une belle chute d'eau de 72 m (21 m plus haut que la chute du Niagara !) que l'on voit à côté des ruines, assurait son fonctionnement. Cette chute est l'un des symboles visuels du Québec.

 photo 37

La fameuse chute ! Pour accéder tout en haut de la "cascade" un escalier avec 750 marches permet d'avoir une vue magnifique sur le site, mais ... mes photos n'étaient pas terribles ! J'avais peut être la tremblote en arrivant là-haut, tellement j'étais épuisée.

 

photo 35

 

Aussi, revenus tout en bas, nous avons décidé de prendre le magnifique bus de Val Jalbert pour continuer la visite confortablement installés !

photo 36

 

Le site  s'appelait au départ "Ouiatchaouan" qui était le nom de la rivière, puis il a été appelé Val Jalbert en l'honneur de son fondateur, Damase Jalbert qui l'a créé en 1901. Ce furent des années florissantes qui permirent l'implantation de plusieurs services et structures au sein de la Municipalité. En pleine période d'activité,  Val Jalbert comprenait 80 maisons et 950 habitants, qui, bien sur, travaillaient tous à la pulperie. Le village vivait pratiquement en autarcie. Le bâtiment ci-dessus était l'école. A l'intérieur il y a encore les petits bancs des écoliers, avec le tableau noir. Très émouvant !

 

 

photo 38

 Une maison d'habitation, très bien restaurée ...


La visite du site nous a pris une bonne demi-journée, et nous avons fait une magnifique promenade (en tout 2.5 kms de sentiers), car si la vision de ces baraques abandonnées dégage une certaine mélancolie, il y a aussi tout le côté historique et social. Partout, des panneaux avec des textes qui expliquent la vie à cette époque là. C'est vraiment très intéressant, et nous avons beaucoup aimé.

L'usine de pulpe a cessé ses activités le 13 Août 1927, suite à la baisse de la demande de pâte mécanique non transformée, ce qui a contraint les ouvriers à quitter Val Jalbert. Le village s'est complètement délabré, mais en 1970 l'Office du Tourisme local a pris en charge la transformation du village fantome, qui  est devenu un important site touristique avec un restaurant, un hôtel, un très beau camping.

 

 

photo 39

 La rivière Ouiatchouan, vraiment superbe. Nous avons pique-niqué juste ici, il faisait un temps magnifique. Merveilleux souvenirs !

Nous quittons Val Jalbert et remontons un peu plus au Nord, pas très loin, pour aller visite le célèbre parc zoologique de Saint Félicien. Nous avons pris un petit train qui circule sur le site, et qui nous a permis de voir les animaux en liberté. (C'étaient nous qui étions en cage, car le train était tout grillagé pour nous protéger des animaux sauvages !)

Le parc fait plus de 335 hectares, et nous avons pu admirer des caribous, des originaux, des boeufs musqués, des ours noirs ... Ils sont là chez eux, et se nourrisent, se cachent, s'affrontent, se reproduisent de façon naturelle.

 

photo 41

 Un magnifique ours brun ...

photo 42

 

Le coin des bisons. Il y en avait énormément.

La balade en train a duré une heure environ, le circuit fait 7 kms à travers la forêt mixte boréale, les prairies, la toundra, ce qui nous a permis de découvrir le milieu de vie de tous ces animaux.

 photo 40

Il nous a fallu une demi-journée pour visiter tout le site car on y trouve pas mal de bâtiments que l'on peut visiter : des fermes de colons, des camps de trappeurs, un village amérindien. Bref, visite très intéressante que nous n'avons pas regrettée.

Nous avons ensuite continué notre route, et à environ 12 kms de Saint Félicien nous sommes allés visiter le petit village de La Doré sur lequel est installée le Moulin des Pionniers qui est une scierie encore en état de marche.

 

photo 43

 La scierie est installée tout à côté de la Rivière-aux-Saumons. L'économie et le développement social du Saguenay/Lac St-Jean dépendaient principalement de l'exploitation des vastes domaines forestiers. Alors quand la Compagnie de pulpe de Chicoutimi fut créée à la fin du 19ème siècle, l'exploitation du bois s'oriente immédiatement en fonction des besoins de l'usine et des papeteries. C'est la raison première de la construction du Moulin de la Doré.

photo 44

 Aujourd'hui le Moulin de la Doré fonctionne encore et nous avons vu un ouvrier au travail. Il nous a longuement expliqué ce qu'il faisait, et cela a fort intéressé mon mari, ébèniste, pour qui le bois est une passion ... Le Moulin sert aussi pour des activités éducatives pour les  scolaires et l'on peut trouver sur le site des espaces pour les mariages, fêtes de famille, soirées, etc ... Il y a également un étang où l'on peut pêcher des saumons . Bref, très très intéressant !

photo 45

 Sur cette photo on voit tout au fond la Rivière-aux-Saumons dont l'eau est ensuite "détournée" et passe dans ce gros tuyau, et va faire tourner le moulin de la Doré.

 Nous allons quitter le Saguenay et la région du Lac St-Jean et nous nous dirigerons vers Toudassac où nous espérions voir quelques baleines avant de nous diriger vers la Gaspésie. (Région pas très fréquentée parait-il par les Tours Opérators, mais nous, avec notre camping-car, nous l'avons bien parcourue). Ce sera mon prochain article ! Merci de me suivre ...