Comme beaucoup de mes amis blogueurs me l'ont demandé, et bien je vous remet tous les articles que j'avais faits sur le Québec ! Certains d'entre vous ne les ont pas vues ...

 

Nous allons quitter le SAGUENAY qui est en fait toute la région que nous avons fait précédemment et qui s'étend le long de la rivière du même nom et autour du Lac Saint-Jean. Nous avons bien sur beaucoup aimé. Par contre, ce qui nous a surpris au QUEBEC, c'est qu'il est très difficile de faire du camping "sauvage" avec le C.C., car pratiquement tous les terrains sont cloturés. Ce qui n'avait pas été le cas lorsque nous sommes allés en Norvège. Aussi nous avons fait pas mal de campings. Ils sont d'ailleurs superbes et très bien équipés, de ce côté là, il n'y a rien à dire. Pour la fin de notre séjour dans le coin, nous nous sommes arrêtés à l'Anse Saint-Jean, qui est un trèsjoli village. Il a été créé par quelques pionniers en 1838. Nous y avons passé deux nuits, et avons fait de belles balades ! Nous étions au Camping Municipal de l'Anse, très très bien équipé, avec piscines, tennis, bains à tourbillons et terrain de croquet. Le paradis quoi ....

photo 54

Notre C.C. bien installé à l'ombre. Il n'y avait pas grand monde dans ce camping, et aucun bruit autour de nous.  Et surtout, nous étions juste à côté d'une belle rivière. Les gérants du camping nous ont aimablement prêté des cannes à pêches, et bien sur Guy et Jean-Paul en ont bien profité ! Ils étaient heureux comme des gosses ! (Dgidgi, je réponds donc à ta question : Oui ils ont pêché les hommes !)

partie de pêche guy

 Et voilà ! Guy vient de sortir une truite ! Pas très grosse, mais elle était à la maille quand même (on a vu des gardes qui sont quand même venus nous contrôler !)
partie de pêche jp

 

 Jean-Paul aussi  a sorti quelques unes de belles pièces. Il était fier comme tout ! Quant à la rivière, elle était magnifique, avec beaucoup de courant, et tout autour, une végétation luxuriante qui nous a émerveillés !

photo 55

Et bien sur le soir, devinez ce qu'il y avait au menu ???? Des truites que nous avons fait cuire au barbecue qui était à notre disposition sur notre emplacement de camping. Le cuistot, c'était mon cher et tendre. Il adore faire griller !!! (C'est d'ailleurs la seule chose qu'il sait faire côté cuisine, mais ... chut, ne pas le répéter !!!)

Nous avons quitté le camping le lendemain matin, et nous nous sommes dirigés vers TADOUSSAC. C'est une petite bourgade de 1 200 habitants qui se trouve sur les berges du Saint-Laurent. Dans le coin il y a parait-il beaucoup de baleines, et la ville vit principalement du tourisme avec justement des bateaux "croisières" qui amènent les touristes les admirer. En été, il y a tellement de bateaux que les baleines se planquent !!!

photo 47

 

Nous avons fait comme tout le monde bien sur, et nous avons pris  un bateau pour essayer de voir ces fameuses baleines ! Et bien pas une !!! Nous avons juste entrevu des bélugas, mais ils étaient très discrets (la longue écume blanche que l'on voit sur la photo, c'en est un qui venait de sauter et qui replongeait). Les bélugas, en fait, sont des espèces de petites baleines blanches qui ressemblent plutôt à des gros dauphins.

Voilà, nous quittons maintenant le SAGUENAY, et nous prenons un bac qui nous fait traverser le Saint-Laurent (très large en cet endroit - Quelquefois il atteint 80 kms de large, une véritable mer). Nous débarquons aux Trois Pistoles, un petit village qui se trouve dans le Bas Saint-Laurent. Nous n'y restons pas longtemps, car nous voulons "monter" vers le Nord pour visiter un peu la Gaspésie.

photo 48

 Beaucoup de petits ports en Gaspésie, avec de jolies petites maisons, des bateaux de pêche, des villages aux noms curieux : Ruisseau-à-Rebours, Anse Pleureuse, Manche d'Epée ... Très dépaysant ! Guy filme, il aime le coin !

 

photo 49

 

Nous roulons ensuite pas mal de temps le long de la côte car nous voulons aller jusqu'à Percé. Nous nous installons au Camping Gargantua qui est vraiment super, avec une vue magnifique sur l'Ile Bonaventure. Pas grand monde dans le coin, nous sommes d'ailleurs étonnés, car dans tous les guides il était mentionné qu'il y avait une grande affluence de touristes qui venaient admirer le fameux rocher percé !!! (Un peu comme pour Etretat chez nous ...). Sur cette photo, on le voit le fameux rocher Percé, mais ci-dessous, on le voit un peu mieux (bien que l'on ne distingue pas sur mes photos le fameux trou !!!). Désolée ...

 

photo 65

Donc voici ce fameux rocher.  Et c'est le "morceau" du bout qui est percé mais on ne le voit pas sur ma photo. C'est une immense muraille de roc de 471 m de long, et pesant un peu plus de 5 millions de tonnes.A marée basse, (mais bien se renseigner sur les heures des marées quand même) on peut y aller à pied, mais en se mouillant jusqu'au genoux quand même, et ensuite faire une petite trempette sur la mini plage (mais bon, l'eau est froide, très froide. Moi qui ne suis pas frileuse, et bien je vous garantis que j'ai à peine trempé mes pieds dans l'Océan !!!). Le bout d'île que l'on voit à droite de la photo, c'est l'Ile Bonaventure, qui est un véritable sanctuaire pour plus de 250 000 oiseaux. (Dont un bon quart de fous de Bassan). Pourquoi a-t-on donné ce nom à cette île ? Tout simplement parce que beaucoup de pêcheurs basques et bretons, au 16ème siècle sillonnèrent la région qui était très poissonneuse : c'était donc une "bonne aventure" pour eux, et le nom est resté ! En 1831, 35 familles y vivaient encore, mais la vie y était très rude. Les derniers habitants permanents on quitté les lieux en 1970. L'île a été transformée en parc national en 1985.

 

photo 67

La côte aux environs de Percé est magnifique, très rocheuse, et l'océan toujours très agité.Dans le secteur, beaucoup de sentiers de randonnée. Nous avons fait une belle balade de deux petites heures qui nous a vraiment enthousiasmés. Souvenirs merveilleux ...

photo 66

Voilà le village de Percé, pas très grand en fait, à peine 3 500 habitants, dont beaucoup de pêcheurs. (On distingue en bas de la photo notre camping-car. Photo prise pendant notre petite rando dans les collines environnantes. Nous avons vu également de belles plages. Il parait qu'à Percé on trouve de belles agates, mais ... nous n'en avons vu aucune !

photo 50

 Beaucoup de petits bâteaux de tourisme dans la région, et quelques belles maisons en bordure de plage, où nous nous serions bien installés pour quelques jours supplémentaires !

photo 51

 Photo prise au cours de notre balade. Ce qui nous a surpris, c'est que la région est très touristique, mais pratiquement pas urbanisée comme chez nous. Des criques, des fjords, et très peu de commerces qui vendent des breloques comme on en voit en France. Le dépaysement total !photo 52

Encore un beau petit coin ! Nous avons pique-niqué ici, et c'était la vue que nous avions en mangeant nos sandwiches ! Pas mal non ?

photo 68

Photo prise depuis notre Camping "Le Gargantua". Epoustoufflant ! Une adresse à recommander si des routards se rendent en Gaspésie !

photo 69

Toujours sur le terrain de Camping ... petite balade contemplative avant d'aller casser la croute ! Il y a plus malheureux que nous !

photo 63

 

Le lendemain matin, avant de repartir vers d'autres horizons, nous avons fait une autre petite rando (très facile) : nous sommes allés voir la "Crevasse". Le sentier démarre à partir du camping, et nous avons pu admirer la magnifique végétation aux alentours du camping.photo 64

 

Bon, excusez-moi, ma photo n'est vraiment pas terrible, mais voici la fameuse "Crevasse". (J'ai vu de belles photos sur le net, mais ... j'aime pas du tout en mettre sur mon blog, donc vous devrez vous contenter de celle-là !!!).

Nous sommes donc repartis vers d'autres horizons, et avons traversé le Parc National du Forillon où nous avons eu droit à une tempête de neige pendant une demi-journée ! Nous étions un peu inquiets, croyez-moi, mais bon, ça n'a pas duré. Et ... pas de photos, la pellicule a carrément disparue ! Pas moyen de savoir où elle est passée. Mais ci-dessous ... une petite surprise !

 photo 53

Nous avions  arrêté le camping-car pour déjeuner. Je descend et me trouve nez-à-nez avec un ourson, un vrai de vrai, pas un de zoo comme à Saint Félicien ! J'allais me précipiter pour le caresser, et mon mari m'a vite fait rentrer en me traitant de folle ! Ben oui : maman ourse était surement pas loin, et certain qu'elle n'aurait pas apprécié que je m'approche de son rejeton. Nous ne l'avons pas vue, mais j'ai encore le souvenir de cette belle petite peluche !

Allez, la "Gaspésie" c'est  terminé. Prochain épisode : La Rivière du Loup, les Chutes de Montmorency, le Canyon Ste Anne (pas mal tout ça).

Merci pour vos commentaires !