Aujourd'hui, petite balade du côté d'Albi. Il y a 3 ans, en Janvier 2010, mon mari avait inscrit notre chienne Urka (que vous commencez à connaître maintenant surtout depuis que je vous ai relaté ses "fiançailles" dans mon précédent article !) à un field qui se déroulait à Lauzerte dans le Tarn et Garonne. Bon, pour les non initiés, je vous donnerai quelques explications sur les fields un peu plus bas. Nous avons donc pris le camping-car, et nous avons fait une halte à Albi, qui est une ville vraiment magnifique. Cela faisait un bout de temps que nous ne nous y étions pas arrêtés, c'était l'occasion où jamais. 

IMGP5376

 Nous commençons par admirer le Pont Neuf, qui enjambe le Tarn. Il est magnifique. Il a été réalisé en 1868, avec l'arrivée du chemin de fer à Albi.  Il est fait de pierres et de briques, et maintenant il supporte une avenue, le trafic ferrovière se faisant sur un nouveau pont, plus moderne. On l'appelle aussi le Pont du 22 Août 1944, suite à  la bataille acharnée qui s'est tenue ici entre des résistants et une colonne allemande.

 

IMGP5380

 

Il reste aujourd'hui à Albi de très beaux moulins de briques roses. Rivière impétueuse, le Tarn a favorisé très tôt tout au long de son cours un usage important de la force hydraulique.Cet usage a largement concouru au développemnt industriel de sa vallée, ainsi qu'à celui de ses affluents. Une dizaine de moulins s'égrenaient autrefois sur les deux rives du fleuve.  Quatre subsistèrent après la révolution : les moulins de Gardès, de Lamothe, du Châpitre et le Moulin Neuf.

 

 

IMGP5398

 Vue sur le Pont Vieux d'Albi, qui est long de 151 m. Il repose sur 8 arches. Sa construction remonte à 1040, et avait été décidée par le vicomte de Trencavel afin de développer le quartier de la rive droite d'Albi, appelé faubourg du Bout du Pont. L'entreprise était importante. Ce pont devait permettre de passer de l'Italie à l'Espagne par la grande route de Lyon qui traverse Albi, le Puy et Toulouse.
A l'époque ce pont était à péage, et il comportait une tour-porte fortifiée. Du 14ème au 18ème siècle, des maisons furent construites sur les piles du pont, mais elles furent démolies après la terrible crue de 1766. En 1820, pour s'adapter aux transports de la révolution industrielle, la chaussée du pont fut redressée et élargie. Primitivement construit en pierre, il fut par la suite revêtu de briques. A l'origine, le pont était la propriété de la famille de Trencavel, mais il vint un moment où cette dernière ne fut plus en mesure d'en assurer l'entretien, et le pont fut cédé à la ville d'Albi

 

IMGP5377

 

Le grand bâtiment que vous voyez à gauche de la photo est le moulin du Pont Neuf justement. Un moulin existait déjà sur ce site au 13ème siècle. Transformé plusieurs fois, il devint le siège d'une minoterie après 1828, complétée par une vermicellerie en 1845. Après avoir connu une période florissante, la Société des Moulins de l'Albigeois cessa toute activité dans les années 1970. Ayant bénéficié d'une réhabilitation en 1986, ces bâtiments abritent aujourd'hui le musée Lapérouse, un hôtel, des logements, et des services du conseil général du Tarn.

 

 

IMGP5378

Encore une vue sur un moulin ... 

 

IMGP5383

 Albi est la préfecture du Tarn. La ville compte environ 50 000 habitants. Depuis le 31 Juillet 2010, elle est inscrite au Patrimoine mondial de l'Unesco, et c'est vraiment mérité. Le centre ville est très bien rénové, et en grande partie piétonnier, ce qui est très agréable pour admirer les magnifiques maisons en briques rouges

 

 

IMGP5385

 

Le Palais de la Berbie est un lieu incontournable d'Albi qu'il faut absolument visiter. Il a été construit à la fin de la croisade des Albigeois au 13ème siècle sous l'impulsion de Durand de Beaucaire. Au départ ce ne devait être qu'une maison noble, mais petit à petit c'est devenu une véritable forteresse avec ses deux tours, la Tour St-Michel et la Tour Ste Catherine. L'ensemble a une hauteur de 50 m, ce qui est impressionnant. Cette construction permit de protéger les évèques d'Albi, qui étaient devenus les maîtres de la ville après la croisade des Albigeois.

Depuis 1905, le Palais abrite le Musée d'Albi. Après le décès de Toulouse Lautrec en 1901, sa mère, la comtesse Adèle décide de faire don de toutes les oeuvres de son fils à un musée. Devant les refus des musées parisiens, elle décida de donner toutes les toiles de son fils à la ville d'Albi. Et c'est ainsi que le Musée Toulouse-Lautrec ouvrit ses portes en 1922 dans les locaux du Palais de la Berbie. Il abrite désormais plus de 1000 oeuvres du peintre.

 

 

IMGP5387

 La cathédrale Sainte-Cécile d'Albi. Sa construction a débuté en 1282, et les travaux se sont achevés en 1392. C'est la plus grande cathédrale de brique au monde. Elle mesure 113 m de long et 35 de large. Son clocher culmine à 78 m de haut. C'est dommage, j'avais un problème de flash le jour où nous l'avons visitée. J'ai été particulièrement impressionnée par une fresque extraordinnaire, celle du Jugement Dernier, qui est magnifique ! A l'origine, elle mesurait 200 m2. Les orgues également sont extraordinnaires, et sont l'oeuvre de Christophe Moucherel.

 

 

IMGP5389

 

Nous quittons la Cathédrale en redescendant les escaliers monumentaux.  Cette ombre chinoise sur la façade .... c'est mon mari !

 

IMGP5391

 

Nous avons contourné la Cathédrale, et nous pouvons voir à nouveau l'une des tours du Palais de la Berbie. C'est vraiment un monument extraordinnaire, imposant ...

IMGP5393

 

La façade de la Mairie est elle aussi en briques rouges, comme la plupart des monuments d'Albi. 

 

IMGP5395

 

L'arrière du Palais de la Berbie, avec l'entrée du Musée Toulouse-Lautrec au bout de cet escalier.Toute cette zone bien sur, est piétonne, et nous en avons profité pour déambuler dans ces petites rues mangifiques.

Puis nous avons quitté Albi, et nous nous sommes dirigés vers Lauzerte qui se situe dans le Tarn et Garonne.Malheureusement nous n'avons pas eu le temps de visiter cette Bastide qui est classée "Plus beau village de France", et nous l'avons regretté car on nous en a dit le plus grand bien. Evidemment, je l'ai noté sur mon carnet de voyages, et nous y retournerons prochainement !

Et oui, nous étions attendus pour un concours inter-club de chiens d'arrêt. Il ne manquait plus qu'un prix "excellent" à notre chienne Urka pour être déclarée "trialer". J'explique un peu pour les non initiés. Ces concours, appelés "fields" permettent de juger les qualités naturelles d'un chien, plus celles qui ont été développées par le dressage. Et ce n'est pas toujours facile de faire comprendre à un chien qu'il doit aller vite, trouver un oiseau en un temps bien déterminé, et en même temps ne pas bouger d'un millimètre quand l'oiseau s'envole, puis lorsque l'oiseau est abattu  courir vers lui et le ramener au pied de son maître ! Ces concours permettent de sélectionner des reproducteurs. Notre chienne était classée 4 sur une échelle de 5, ce qui n'était pas mal du tout, surtout que nous ne l'avons jamais faite dresser par un professionnel, c'est mon mari qui s'occupait exclusivemnt d'elle. Or nous connaissons justement un dresseur qui habite tout près de chez nous, et c'est lui qui nous a dit qu'il se rendait à Lauzerte pour ce fameux field. Il a dit à mon mari : "Si tu veux, je te la présente à ce field, et tu verras, cet "excellent" elle va l'avoir ta chienne !!!" OK, on y va !

 

IMGP5401

 Et voilà mon Urka en train d'attendre son tour avec impatience ! C'est marrant, car elle fait toujours le distinguo entre la chasse et les concours. Je ne sais pas pourquoi. Là, elle était tenue en laisse par un collègue du fameux dresseur qui lui, faisait passer un autre chien.

 

IMGP5402

 L'impatience d'Urka était à son comble, elle sentait que cela allait être sont tour ! Et elle est partie à fond la caisse. Nous, nous étions restés en retrait, pour ne pas qu'elle nous voit, afin qu'elle ne soit pas perturbée. Mais au bout de deux ou trois minutes, alors qu'elle galopait à la recherche de l'oiseau, elle s'est rendue compte que ce n'était pas son maître qui la menait, et elle a pilé ! Elle n'a rien voulu savoir, elle a carrément refusé de continuer, et elle est revenue à son point de départ pour retrouver son maître, tiens pardi. Et bien sur, elle a été éliminée !!! Pour un coup d'essai avec un dresseur, ce fut un coup de maître !!!

 

IMGP5405

Et voilà mon mari qui ramène notre Urka, un peu furax ! Mais moi d'un côté j'étais contente. Après tout, si notre chienne a le palmarès qu'elle a, ce n'est pas grâce à un professionnel (souvent fort cher payé) mais grâce à son travail et à celui de mon mari, grâce à leur entente. Pour moi c'est le principal. Voilà la petite histoire du Field de Lauzerte qui a bien fait rire la famille et les copains.

 

IMGP5406

 

Nous sommes donc repartis, et arrivés du côté de Béziers, nous nous sommes arrêtés pour faire une pause près du Canal du Midi qui, comme tout le monde le sait, relie la Garonne à la Méditerranée. Il est aussi appelé "Canal des deux Mers", car il offre une voie naviguable de l'Atlantique à la Méditerranée. C'est Pierre-Paul Riquet qui a été le concepteur de ce canal qui est classé au patrimoine mondial de l'Unesco depuis décembre 1996.

 

IMGP5409

 

Quel beau décor pour notre déjeuner ce jour-là ! 

 

IMGP5411

 Petite balade pour notre "championne" ! Allez, son maître a évacué sa contrariété !

 

IMGP5418

 

Comme nous ne sommes pas pressés, nous décidons de rentrer par la côte. Et quelle chance, la mer est superbe !

 

IMGP5420

 

Nouvelle pause tout près de Palavas dans l'Hérault où nous avons décidé de passer la nuit avant de rentrer chez nous le lendemain. Il fait un temps magnifique, autant en profiter pour aller se balader un peu.

IMGP5424

 Nous avons donc fait une belle balade autour de l'étang du Méjean qui est superbe. Nous avons pu admirer pas mal d'aigrettes et de cormorans. 

 

 

IMGP5425

 Et tout à côté de l'étang du Méjean, se trouve l'étang de l'Arnel. Je trouve ce coin vraiment magnifique. Ce n'est pas très loin de chez nous (à peine une heure de voiture), mais le dépaysement est total. Pour les camping-caristes, pas de problèmes pour se garer hors Juillet et Août où c'est noir de monde. En hiver, lorsqu'il fait beau, deux ou trois jours passés dans le coin à et l'on a vraiment l'impression d'être partis beaucoup plus longtemps !

Allez, prochain article ... je vous amène en Normandie (mais pas chez Dgidgi et Mimi, il neige trop là-bas !). Je viens de réaliser que je n'avais rien mis sur notre séjour du côté du Pays de Caux, d'Etretat, de Honfleur ... Allez, je cherche un peu les photos, je révise et je vous met tout cela pour la semaine prochaine ! Merci de vos gentils et nombreux commentaires !