Comme je vous l'avais dit le mois dernier, nous sommes partis le 13 Avril faire une cure au Boulou, dans les Pyrénées-Orientales. En fait cette cure était nécessaire pour mon mari, car il a eu de gros problèmes au niveau des artères fémorales, et depuis quelques mois, il avait des soucis pour marcher. Donc ... il fallait traiter. Et comme le Boulou traite aussi les problèmes digestifs (que je n'ai pas mais bon tout le monde un jour ou l'autre a des soucis de digestion ( rires !), je l'ai donc accompagné, sinon la cure il ne l'aurait jamais faite !

Nous sommes donc partis avec le camping-car, et nous étions installés au camping "L'Olivette"  (clic) qui se trouve juste en face des Thermes. Il n'y avait que la nationale qui mène au Perthus à traverser (mais heureusement ils ont fait un passage souterrain pour éviter les accidents !) Ce camping est vraiment très, très bien, et nous y avons passé trois semaines formidables ! De plus le Boulou (clic) est une petite ville vraiment sympa, située à 4 kms de l'Espagne, dans un environnement boisé et vallonné ! Pour les amateurs de randos, c'est le top !

 

LE BOULOU AVRIL 2016 289

Je vous met maintenant quelques petites vues des Thermes. Sur la photo ci-dessus, c'est le bâtiment qui abrite les cabinets des médecins que l'on doit consulter trois fois pendant le séjour. Ce sont eux qui décident des soins à apporter aux curistes. Ces thermes du Boulou sont relativement petits, (5000 curistes par an, pas plus), par rapport aux grands stations comme Amélie, Vernet les Bains qui accueillent plus de 20 000 curistes par an (qui ne sont que des numéros !)

LE BOULOU AVRIL 2016 300

 

Photo de la cure par elle-même, très bien organisée ! Nous qui sommes matinaux, nous commençions les soins à 8h40 (4 soins chacun) et nous avions terminé à même pas 10 heures ! Ce qui nous laissait la journée pour nous reposer, nous balader !

Mon mari avait des soins très spécifiques, vu ses problèmes de santé : Petites piqures au niveau des artères fémorales, bains de gaz (? en fait je ne sais pas trop ce qu'ils lui faisaient ...) couloir de marche dans une piscine (ça, il aimait bien ) et douche spéciale au niveau des jambes. 
Moi, c'était tout relax ! L'idéal quoi ... Cataplasmes de kaolin au niveau des trapèzes (de par mon boulot - travail sur les ordinateurs toute la journée, j'avais énormément mal aux épaules, et ces cataplasmes m'ont fait énormément de bien. Puis j'avais 4 douches fort agréables qui m'ont bien détendue ...

Donc à 10 heures, nous revenions au camping. Mon mari lisait son journal, histoire de se reposer un peu, et moi ... je partais me balader dans le parc de la Cure, qui est magnifique ! 

 

LE BOULOU AVRIL 2016 302

Les alentours immédiats des Thermes sont très verdoyants et fleuris, avec des bancs pour se reposer, une tisanerie où l'on peut prendre un thé, un petit café, bouquiner au soleil. Bon, pas fait pour les jeunes, d'accord !!! (Je n'ai pas été une seule fois à la Tisanerie !!! Vrai de vrai)

LE BOULOU AVRIL 2016 291

Après les bâtiments de la cure, de grandes allées, sans aucun dénivelé, permettent aux curistes de se balader, et de se reposer. Très agréable, vraiment ...

 

LE BOULOU AVRIL 2016 290

 

Puis, en continuant les chemins, cela commence à grimper un peu, à devenir plus caillouteux. Je n'imaginais pas qu'il y avait autant de sentiers autour des Thermes ! Cela m'a rappelé un peu mes "Puech" de Générac. Pour les non initiés, les Puech chez nous en Petite Camargue, ce sont des collines ! Hi hi hi, c'est à Générac qu'elles culminent, à ... 137 m au-dessus du niveau de la mer !

 

LE BOULOU AVRIL 2016 288

Là, les sentiers se font beaucoup plus étroits, et cela grimpe un peu plus ! Mais c'était parfait. C'est très boisé et sauvage, et je ne rencontrais pratiquement personne. Moi qui suis très solitaire, je me suis vraiment régalée ! Je n'étais gênée que par le gazouillis des oiseaux qui s'en donnaient à coeur joie.

 

 

LE BOULOU AVRIL 2016 292

 

En s'éloignant de plus en plus des Thermes, les sentiers deviennent de plus en plus étroits, et ne sont pas très bien entretenus, mais qu'importe ! La végétation est de plus en plus fournie, et principalement constituée de chênes-liège. En France on trouve surtout ces arbres dans le Var, la Corse et les Pyrénées-Orientales. Au Boulou, l'entreprise Trescases fabrique des bouchons en liège depuis ... 1876 ! Et pour la petite histoire, j'étais au Lycée à Perpignan avec Brigitte Trescases vers la fin des années 60 !!! Mais ... à cette époque là, nous ne parlions guère de bouchons de liège, nous pensions plutôt à refaire le monde ! Mai 68 n'était pas loin ! hi hi hi.

 

LE BOULOU AVRIL 2016 293

 

En grimpant un peu plus, je suis tombée sur des bâtiments qui devaient abriter les usines de conditionnement de la fameuse eau du Boulou. (Cette eau n'est plus commercialisée depuis l'été 2000). Mais elle est bien sur toujours utilisée par les Thermes, car c'est une eau bicarbonatée sodique, riche en sels minéraux et en CO2. Le CO2 a des propriétés vasolilatatrices qui facilitent la circulation sanguine ! 

 

LE BOULOU AVRIL 2016 294

 

Les restes des anciens bâtiments de l'usine d'embouteillage. Dommage qu'ils ne les aient pas entretenus, ils devaient être superbes à une époque ...

LE BOULOU AVRIL 2016 295

 

Je n'ai "exploré" qu'une petite partie de ces chemins et sentiers qui serpentent autour des Thermes, mais j'ai vraiment été émerveillée par la beauté des paysages et la sérénité des lieux ! L'an prochain je tâcherai de faire mieux !

 

LE BOULOU AVRIL 2016 296

 

Des escaliers, très reposants, permettent de "gravir" facilement certaines collines ! Que demander de plus ?

 

 

 

LE BOULOU AVRIL 2016 298

 

Je suis tombée tout à fait par hasard sur ce plan d'eau, et j'avoue que je ne me suis pas renseignée pour savoir ce que c'était ... Faudra que je me documente ! Peut être une "réserve" de Boulou ???

Bon, voilà mon premier billet sur notre séjour aux Thermes. Bien sur, nous avons pas mal bougé toutes les après-midi, et vous allez avoir une série de petits articles qui devraient vous faire connaître cette belle région des Pyrénées-Orientales, dont je vous parle souvent quand même, puisque je suis de là-bas !