Nous avons quitté les Hautes-Pyrénées et le Tour de France, et nous nous sommes dirigés vers l'Ariège où nous avons prévu de passer 4 jours sur l'aire de Camping-Cars de Bonac. J'ai déjà fait plusieurs articles (au moins 5 ou 6) sur ce merveilleux petit village où nous allons pratiquement tous les ans. Je ne peux m'empêcher de faire des dizaines de photos de notre petit paradis ....  Désolée pour les répétitions !

 

juillet 2014 pyrénées 065

Sur la route du côté du Col de Portet d'Aspet, nous nous sommes arrêtés,  comme nous le faisons chaque fois, devant la stèle qui a été érigée en mémoire de Fabio Casartelli, ce jeune coureur cycliste italien (25 ans)  qui est décédé ici le 18 Juillet 1995, pendant le Tour de France, à la suite d'une chute collective. Cette stèle est toujours fleurie, et cela m'émeut vraiment ... Mais ainsi va la vie.

 

juillet 2014 pyrénées 072

Et voilà, peu de temps après nous sommes arrivés à .... Bonac ! Ouf, nous avons eu chaud, car des amis qui étaient sur place quelques jours auparavant nous avaient dit que l'aire de C.C. était pleine et archi pleine ! Nous étions très inquiets, car nous n'avions guère envie d'aller camper à Sentein, le tout petit village qui se trouve à 1,5 kms. Donc, il y avait de la place pour nos deux camping-cars ! Faut dire que nous nous étions arrangés pour arriver sur le site sur le coup de 11 heures (au moment où les camping-cars partent et avant que les autres n'arrivent bien sur !!) Que du bonheur. Pour les amis blogueurs qui me suivent et qui voyagnet en camping-car, cette aire est magnifique, située juste devant le petit lac et le village. Il y a 11 emplacements très vastes et ombragés, avec bien sur l'eau et l'électricité et le tarif est de 7 € en Juillet et Août, et 6 € le reste de l'année. Mais il faut garder cette adresse "secrète", alors chut !

 

juillet 2014 pyrénées 073

Voilà, nous sommes installés, nous avons sorti tables et relax, et nous soufflons un peu. Les vacances continuent. Je vais faire découvrir le village à mon amie Anne-Marie. Oh, on aura vite fait le tour, il n'y a qu'une vingtaine d'habitants à Bonac (l'hiver),  et un peu plus l'été, principalement des Toulousains, et pas le moindre commerçant, mis à part un petit restaurant-bar, mais qu'importe, nous y sommes si bien. Le village est entouré de sommets assez connus des randonneurs : le Valier, le Crabère, le Pic de l'Artigou (c'est l'affixe de ma chienne Urka !) ...  Si vous aimez la marche, c'est ici qu'il faut venir !

 

juillet 2014 pyrénées 074

 

Et que font nos hommes pendant que nous baladons dans le village ? Ils ont sorti les canes à pêche bien sur ! Elle n'est pas belle la vie ? Ah, et il faut que je vous dire ! Jackie, le mari de mon amie est un mordu, mais vraiment un mordu de la pêche ! Il peut rester des heures à attendre sans bouger que la truite (ou un autre poisson) taquine ! Et ... il a horreur du poisson. Allez y comprendre quelque chose ! Bon, au premier plan, c'est mon homme (moins mordu lui, dommage, car moi, le poisson j'adore !)

juillet 2014 pyrénées 076

 

Le lendemain de notre arrivée à Bonac nous sommes partis avec un seul C.C. et nous nous sommes dirigés vers le Lac de Bethmale qui se trouve à environ une vingtaine de kms de notre "campement". Nous avons l'habitude d'y aller car le site est vraiment magnifique et nos amis Jackie et Anne-Marie ne connaissent pas. Bethmale est situé à 1074 m d'altitude et se trouve pas très loin du Col de Corre. Evidemment nous avions amené tout le matériel de pêche (pour les hommes) et le pique-nique pour le repas de midi. 

juillet 2014 pyrénées 080

 

Le lac est un lieu de reproduction pour les truites sauvages. Il a une superficie de 1,10 ha, et c'est un parcours touristique de pêche en 1ère catégorie. La pêche y est autorisée d'Avril à Octobre (truites fario, truites arc en ciel, saumons de fontaine). 

 

juillet 2014 pyrénées 081

C'est un endroit vraiment enchanteur, et nous aimons beaucoup y aller pour sa beauté et son calme. Au milieu de lac se trouvent deux petits îles (accessibles quand même à pied) où les pêcheurs peuvent s'installer. Les rives du lac  sont plantées de hêtre. Quel plaisir de se promener dans un cadre pareil, c'est un véritable paradis !

 

juillet 2014 pyrénées 086

 

Ce lac a quand même une légende. Il y a très longtemps vivait ici cachée une sorcière, une vilaine sorcière. Tous les jours elle faisait des misères aux habitants du village qui étaient excédés ! Un jour de colère les Bethmalais montèrent vers le Col de la Core avec leurs fourches pour se débarasser d'elle ! Prise au piège, la "bruche" (sorcière en patois) sauta dans le lac en jurant que jamais elle ne disparaîtrait ! Depuis sa robe bleu-vert, restée au fond, donne au sac ses reflets si particuliers !

 

juillet 2014 pyrénées 107

 Allez, encore une petite anecdote, mais bien réelle cette fois-ci. Ce brave pêcheur que vous voyez sur cette photo, et bien c'était le voisin de nos deux hommes ! Un Ariégeois pure souche qui habitait, nous a-t-il dit à Pamiers. Fort sympathique, et habitué des lieux. Et ... un pêcheur quasiment professionnel. C'est marrant, il pêchait en mettant sur son fil à pêche l'enveloppe plastique jaune des Kinder's. Je ne sais pas si les truites de Bethmale aiment les Kinder's, mais toujours est-il que des truites, il en sortait à tours de bras, tant est si bien qu'il a eu vite fait de remplir son quota, c'est à dire 10 truites par pêcheur et par jour ! Et comme c'était un passionné, et bien il a continué toute la journée, et les truites excédentaires .... c'est nous qui en avons profité.  (Monsieur le pêcheur si sympathique, si un jour vous vous reconnaissez sur mon blog et que vous désirez que je supprime cette photo et cette anecdote, faites moi le savoir, j'agirai en conséquences !)

 

juillet 2014 pyrénées 094

Bon, pendant que nos hommes pêchaient (ou essayaient de pêcher ....) Anne-Marie et moi nous avons exploré les lieux, car plein de petits sentiers de randonnée partent du lac. Un régal ! Nous avions amené Pacha, le chien de nos amis, heureux de se dégourdir les papates ! Et mon amie en a profité pour faire un peu d'aérobic tout en prenant quelques photos ! 

juillet 2014 pyrénées 091

Et comme partout dans ce coin de l'Ariège, des granges bien aménagées, oh, pas très grandes bien sur,
mais qui font le bonheur des estivants !

juillet 2014 pyrénées 109

 

Nous avons terminé notre escapade dans le Couserans par une journée ....pêche (tiens pardi il y avait longtemps ...) ! Nous nous sommes donc rendus à Sentein, un autre petit village qui se trouve à 1,5 kms de Bonac. Pour cela nous avions pris l'un des deux camping-cars, et nous avons emprunté une toute petite route qui s'est terminée par un chemin tout rocailleux qui aboutit à l'usine désaffectée du Bocard. (Bocard était l'inventeur d'une machine qui servait à pilonner le minerai pour le concasser, machine mûe ar la force hydraulique). L'activité minière dans le Haut Biros (surtout du plomb argentifère et du zinc) était très importante jusqu'en 1950, puis petit à petit tout s'est arrêté avec l'industrialisation. Maintenant le site ressemble à une ville fantôme de l'Ouest Américain ! Mais l'ancien bâtiment de la direction est en cours de restauration et devrait abriter prochainement un écomusée sur le thème de la mine !

 

juillet 2014 pyrénées 110

Après avoir abandonné le camping-car sur le site du Bocard, pris nos sacs à dos, nous avons emprunté ce sentier, fort agréable qui nous a amenés vers le cirque de la Plagne. La balade est facile, familiale. Pour arriver au bout du Cirque, il faut compter une petite heure, mais nous y sommes arrivés tranquillou.

 

juillet 2014 pyrénées 115

 

Tout le long nous avons longé le Lez, petit cours d'eau qui arrive jusqu'à Bonac et continue jusqu'à St-Girons. Il prend sa source au Mont Maubermé à 2880 m d'altitude. Le Lez est un affluent du Salat, et un sous-affluent de la Garonne. Sa longueur est d'environ 38 kms. Et une particularité non négligeable : on y voit énormément de truites !

 

 

juillet 2014 pyrénées 120

 

En continuant à grimper, nous avons encore rencontré quelques ruines de bâtiments qui servaient à abriter les ouvriers qui travaillaient sur le site. A partir de celui-ci, un sentier de randonnée mène à la Cabanne pastorale d'Urets (1947 m) puis au Port d'Urets (2 512 m en 5 heures quand même). Nous avons d'ailleurs rencontré par mal de randonneurs qui montaient vaillamment !

 

juillet 2014 pyrénées 128

Pendant notre pause déjeuner, nous avons eu la visite d'une quinzaine de vaches avec leurs petits ! Elles ont mis un peu d'animation. Il y a 5 ou 6 ans nous avions participé à la Fête de la Transhumance, et suivi les troupeaux de moutons, vaches et chevaux, qui partaient du village de Sentein et montaient jusqu'à la Plagne pour y passer l'été ! Nous avions vraiment beaucoup aimé cette journée pastorale !

juillet 2014 pyrénées 129

Et bien sur, il me fallait impérativement mettre une photo de l'ami Jackie en train de pêcher dans cette magnifique rivière. Une nouveauté pour lui, c'était la première fois qu'il "montait" ainsi un torrent. Jusqu'à présent il n'avait pêché qu'en mer ou dans des lacs, mais apparemment il a apprécié !

juillet 2014 pyrénées 118

La preuve, dix minutes après avoir lancé sa canne, il nous a sorti sa première fario,
et à la maille s'il vous plait ! (20 cm ici). Qu'il était fier !

 

juillet 2014 pyrénées 133

Mon homme pendant se temps avait des problèmes avec sa ligne ! Il faut dire qu'il n'est pas très patient ... et si par malheur il "se fait des noeuds" on l'entend pester ! (Heureusement il ne regarde jamais mon blog !)

 

juillet 2014 pyrénées 136

Et voilà, notre journée à la Plagne se termine, nous rentrons à Bonac, mais nous faisons un petit arrêt à Sentein. Actuellement sa population est de 150 habitants, mais en 1850, le village comptait 1500 habitants ! C'était la période où l'activité minière tournait à fond. Maintenant le village se meurt. Jusqu'en Novembre 2013 il y avait encore une épicerie (avec dépôt de pain - boucherie), mais M. Gérard GAIES l'épicier a pris sa retraite (bien méritée), et il n'a pas trouvé de repreneur, ce qui va encore accentuer la désertification du village ! Si des fois vous êtes tentés par l'aventure, il faut contacter la Mairie de Sentein ! 

Sentein a une magnifique église, dont la particularité est qu'elle était autrefois entourée de remparts. Ces fortifications dataient du 13ème siècle, et il ne reste plus maintenant que deux tours. L'église est malheureusement fermée, mis à part bien sur pendant les offices.

juillet 2014 pyrénées 140

 

L'eau coule en abondance dans le village et on accède dans les maisons en franchissant des petits ponts ! Dangereux quand même en période de crue, non ? Mais cela donne un charme certain à Sentein.

Voilà pour notre balade "nature" dans les Pyrénées. Dans mon prochain article, ce sera un peu plus touristique. Nous irons visiter le magnifique village de Saint-Lizier, tout à côté de St-Girons, puis je vous ferai découvrir les Forges de Pyrène à Montgaillard, près de Foix.

 Merci pour vos passages et commentaires qui me font toujours plaisir !