Le jour où nous avions décidé de nous rendre au Lac de Chambon était un dimanche et ... il faisait très, très chaud ! Ce ne fut pas une bonne idée car je crois que tous les habitants de Clermont-Ferrand et des environs avaient eu la même idée que nous ! Noir de monde, on a eu du mal pour se garer, histoire de prendre quelques photos !

102_0778

 

Mais je dois reconnaître que le site est quand même bien sympa ! Ce lac est à une altitude de 877 m, a une surface de 60 ha et n'est pas très profond, maximum 4 mètres. Deux belles plages  surveillées (en Juillet et en Août) ont été aménagées sur les communes de Chambon et Murol.

102_0780

Un sentier fait le tour du lac (4,5 km). Comme nous avons bien aimé l'endroit (mis à part les baigneurs, mais bon, on ne pouvait pas les noyer quand même !!!), nous avons décidé que la prochaine fois que nous viendrons dans le coin, ce serait hors saison, et nous ferons la belle petite rando !

 

102_0781

Ce lac est un lac de barrage né il y a 10.000 ans d'une coulée volcanique du Tartaret, obstruant le parcours naturel de la Couze Chaudefour. Plus tard, il y eut un énorme glissement de terrain depuis la Dent du Marais sur le flanc nord ; les éboulis ont glissé jusqu´au lac et l´ont réduit partiellement. 
Bref, un très beau lac à découvrir impérativement si l'on est dans la région, mais pas un W.E. ensoleillé !!!

 

102_0784

Déçus de n'avoir pu profiter pleinement du Lac Chambon, nous sommes donc revenus vers Royat en nous dirigeant vers ORCIVAL que nous avions déjà visité, car nous avions vu qu'il y avait tout près le château de CORDES. Allez zou, nous voilà partis, et là encore une petite déception ! Comme beaucoup de sites dans la région, les visites n'ont vraiment lieu qu'en Juillet et Août (et nous étions en Juin, hélas). Mais malgré tout, nous avons pu "faire" les jardins ! Ouf !!!

102_0785

Bref, vous n'aurez que quelques photos prises de l'extérieur, vu que nous n'avons pas pu y pénétrer. Quelques petits détails quand même. Ce château date  des XIIIème et XVème siècles, et a été restauré au XVIIème siècle par le Maréchal d'Allègre.

102_0787

 Situé à 900 mètres d'altitude sur les contreforts verdoyants du Massif des Dores, le château de Cordès  présente extérieurement tous les aspects d'un bâtiment du XVème siècle

102_0788

 

 Le parc et les jardins  ont été dessinés par Le Nôtre en 1695, mais franchement nous avons trouvé que l'ensemble n'était pas très bien entretenu ! 

 

102_0792

Cette façade  très austère, est ornée de machicoulis.
Bien sur, nous avons beaucoup regretté de ne pouvoir visiter l'intérieur de ce château qui doit être magnifique. Il ne nous reste plus qu'à prévoir un nouveau séjour dans le Puy de Dôme !

 

 

102_0799

Nous nous sommes ensuite dirigés vers Gergovie qui commémore l’illustre victoire de Vercingétorix sur Jules César en 52 av. J.-C.

Situé à une dizaine de kilomètres au sud de Clermont-Ferrand, sur la commune de La Roche-Blanche, le site  se présente sous la forme d’un vaste plateau de 96 hectares,  à 744 m d'altitude.
Au Ier siècle avant notre ère, le plateau de Gergovie était un vaste oppidum, place forte qui réunissait habitat, fonctions défensives, politiques, économiques et religieuses. C'est ici que Jules César durant la Guerre des Gaules connut son unique défaîte, devant Vercingétorix ! Le monument commémoratif de cette victoire  a été réalisé par Jean Teillard en 1900. Ce dernier était l'architecte de Clermond Ferrand.

Là encore nous avons été un tantinet déçus car en ce mois de Juin, aucune animation n'était prévue sur le site, animation retraçant justement cette fameuse victoire de Vercingétorix sur Jules César. Nous aurions dû venir un mois plus tard. Mais bon .. Toujours est-il qu'actuellement est en travaux la "Maison de Gergovie" qui sera le Musée du site. Je crois que les travaux seront terminés à l'automne prochain.

La photo, et le texte ci-dessous, je les ai empruntés justement au site de la Maison de Gergovie.

L’équipement permettra d’assurer les fonctions d’accueil touristique (animation, promotion du territoire, information...) et de centre d’interprétation axé sur la bataille de Gergovie et la découverte de la civilisation arverne à la fin de l'indépendance gauloise.

L’enveloppe bâtie de 1240 m² est répartie sur 2 niveaux :
  • Niveau 0 : Accueil, boutique, billetterie, centre d'interprétation, exposition temporaire, administration.
  • Niveau - 1 : Espace hors-sac, salle d'activité pédagogique, vestiaire, sanitaires, espace technique.
  • Le niveau supérieur comprenant les terrasses panoramiques fera du bâtiment un véritable support de lecture des paysages.

102_0800

Depuis le plateau, une belle vue sur la campagnie environnante et Clermont Ferrand. De belles randonnées sont à faire dans le secteur. Il va donc falloir que nous y retournions ...

102_0803

 

Nous avons même croisé un magnifique coq qui se pavanait sur le même chemin que nous !

 

 

102_0806

 

Et en revenant sur nos pas, nous avons trouvé ce char tout démantibulé qui avait dû servir à un spectacle retraçant la fameuse défaîte de Jules César. De colère celui-ci l'a laissé sur place !

Allez, prochain billet sera sur le châtea du la Batisse, et celui-ci nous avons pu le visiter, extérieurs et intérieur ! Même mon mari a joué un petit rôle dans l'animation ! 

 

 

 

x